Le Paris Grigny Discus Show 2017

2

Pour cette seconde édition, le concours Paris Grigny Discus Show avait fait peau neuve. En effet, le club EDA avait décidé d’apporter quelques modifications à son championnat.
L’organisation d’une telle manifestation demande un très gros travail de préparation. Après la première édition de 2015, participants et visiteurs attendaient certaines améliorations. La participation fût au rendez vous puisque pas moins de 150 aquariums de discus de compétition avaient été installé en région Ile de France.

 

Nouvelle salle, nouvelle disposition

Salle Paris Grigny 2017

Le club European Discus Amateur s’est installé dans une nouvelle salle, bien plus grande et mieux agencée. Les aquariums de discus ont envahi un vaste gymnase. Leur disposition fût du plus bel effet, digne des grandes manifestations européennes.

Les stands professionnels ont proposés aux visiteurs leurs produits phares. Ainsi, nous avons pu apercevoir la société Eheim, Dennerle mais aussi le magasin Paramount Aquariums. Laurent Garcia, Aquascaper professionnel proposait quant à lui ses paysages aquatiques.

Mise en eau aquariums Paris Grigny 2017

 

Nombreuses conférences mais pas de bourse aux poissons

Chose peu commune, l’association francilienne proposa un très large choix de conférences. Ainsi les visiteurs ont pu assister gratuitement aux interventions proposées :Aquascaping en live, les bases de l’aquariophilie, le discus vu par Guillaume Laué ou encore les deux thèmes que j’ai eu le plaisir de présenter. (Classification et jugement des discus de concours, la nutrition des poissons et les aliments Dennerle)

Avec peu de personnes pour organiser ce beau week-end, il fût impossible pour les organisateurs d’y associer une bourse aux poissons.

Conférence Paris Grigny 2017

Conférence Paris Grigny 2017

Les visiteurs pouvaient néanmoins acheter de beaux discus auprès des stands d’Asia Discus et KL Discus France.

Je pense que l’absence d’une bourse sera d’ailleurs l’une des raisons de la faible fréquentation des visiteurs.
En effet, malgré le bon niveau d’organisation et les efforts fournis par les membres de l’EDA, on peut affirmer que la fréquentation fût décevante. De nombreux acteurs majeurs du « monde des discus » s’étaient pourtant déplacés et je pense que les visiteurs qui avaient fait l’effort de venir ne furent pas déçus !

Car même si la salle sonnait creux, l’ambiance fût chaleureuse, grâce notamment à un repas de gala très réussi.

 

L’ambiance chaleureuse du Paris Grigny Discus show

Les diners de gala sont toujours l’occasion de se retrouver autours d’un bon repas. Un vrai moment convivial. Si vous avez l’occasion de vous déplacer pour un concours, je vous encourage vivement à y aller ! On évoque de multiples sujets et on y rigole beaucoup… C’est ainsi que se tisse de nombreux liens. Des moments qui restent gravés en mémoire !

Nous avons pu faire la connaissance de nos amis polonais, écossais, maltais ou encore malaysiens qui avaient fait le déplacement pour la première fois sur ce concours.

Repas de Gala Paris Grigny 2017

Une petite partie des membres de l’EDA

 

Repas de Gala Paris Grigny 2017Nos amis de Pologne discutant avec le juge Cüneyt Birol

Repas de Gala Paris Grigny 2017

A la manœuvre ; en cuisine le chef « Régis » nous avait concocté un très agréable repas. Il semblait en cuisine «comme un poisson dans l’eau » aidé bien sûr de nombreux membres de l’association venus prêter main forte pour le service.

Repas de Gala Paris Grigny 2017Régis.L en cuisines!

Et à la vue des nombreux sourires et éclats de rire… Je pense que tout le monde aura passé un très bon moment.

Repas de Gala Paris Grigny 2017

 

Repas de Gala Paris Grigny 2017Mark Neill… Du pain, du vin Welcome in France!

Repas de Gala Paris Grigny 2017

Mark Neill (Ecosse) et Patrick Sammut (Malte) auront passé un bon moment!

Repas de Gala Paris Grigny 2017Mark Neill et Patrick Sammut (Best friends)

Repas de Gala Paris Grigny 2017

Les Malais de KLD Jackson Keong et David Bailly (France)

 

Un concours porté vers l’international

Qu’il s’agisse du jury ou des participants, la manifestation Paris Grigny 2017 fût clairement ouverte vers l’international.
Six juges furent invités à évaluer les discus : Annie De Maesschalck de Belgique, Cüneyt Birol de Turquie, Carmelo Arico d’Italie, David Bailly, Guillaume Laué et moi-même tous trois français. Comme pour la première édition, le jury fût encadré par Henri Back.

PHOTO JURY

Jury Paris 2017Les juges en plein travail

A l’instar de ce qui se fait au France Discus Show, le concours Paris Grigny aura permis à deux élèves juges de venir nous rejoindre : Le maltais Patrick Sammut et le français Wilfried Barbas.

Suite à un souci de communication avec l’association, le juge italien n’assistera finalement pas au concours et les évaluations seront effectuées par cinq juges au lieu de six annoncés au préalable.

Du côté des participants, ils furent français, polonais, anglais, indonésiens, écossais, malaisiens. Avec plus de 150 poissons (lots d’élevage inclus), et soutenu par les inscriptions de plusieurs amateurs avertis… On peut affirmer que cette édition fût une réussite.

Des amateurs qui auront d’ailleurs fait bonne figure dans cette édition au niveau plutôt relevé. Saluons aussi cette tradition des concours français qui récompensent les éleveurs amateurs par un prix spécialement dédié dans chaque catégorie.

Les deux concours français organisés par l’EDA (Région parisienne) et SODA (Sud ouest de la France) créent une émulation intéressante et un progrès rapide d’une année à l’autre. Notre hexagone reste dynamique en termes de discus!

Jury Paris Grigny 2017

Henri Back (Responsable du jury), Yann Hoiret, David Bailly (Qui est finalement plus petit que moi!!!!)

Annie De Maesschalck (Belgique) Patrick Sammut (Malte), Cüneyt Birol (Turquie) et Guillaume Laué

 

Des discus d’un très bon niveau

Les discus présentés durant le Paris Grigny Discus Show étaient en général d’un niveau très intéressant. J’ai même trouvé que contrairement aux poissons présentés au France Discus Show 2016, les participants avaient mieux sélectionnés leurs poissons d’un point de vue morphologique.

Auraient-ils amélioré la sélection suite à leurs déconvenues du dernier concours français d’Arvert?

Pour les discus sauvages les participants se sont vu proposé 4 catégories : les bruns, les bleus, les verts et les Heckel. La catégorie « vert » fût d’un très faible niveau et aucun des poissons ne retiendra vraiment l’attention des juges.

J’avoue avoir été impressionné par la quantité et la qualité des animaux présenté dans les catégories sauvages du Paris Grigny discus show.

Dans l’ensemble, les poissons étaient en très bonne condition. Par contre, je me demande toujours s’il ne serait pas pertinent de juger ces discus sauvages 1 jour après les formes d’élevage… Car comme souvent, certains discus se sont révélés être en meilleure disposition le lendemain des jugements…

Ce qui bien sûr apporte parfois des incompréhensions pour les visiteurs au sujet du classement. Difficile de trouver la « bonne formule »…

Côté formes d’élevage, les variétés que nous avions à évaluer étaient plutôt variées. Ce fût un exercice très intéressant.

Voici les 9 catégories qui étaient proposées durant le Paris Grigny discus show:

– Bleu uni
– Turquoise
– Les Patrons larges
– Patron fin
– Patron à gros points
– Albinos
– Open
– Rouge
– Lot d’élevage

 

Les discus sauvages

Se sont 27 poissons sauvages qui furent répartis en 4 catégories (A mon sens L’idéal). Avec des animaux provenant principalement des exportateurs brésiliens Hudson Crizanto et Vitor Hugo Quaresma.

Je crois qu’il est inutile de nier la concurrence qui existe entre les deux exportateurs de discus les plus médiatiques du Brésil. Et J’imagine que les résultats se sont fait attendre de l’autre côté de l’océan atlantique !

Se sont leurs distributeurs-représentants européens qui présentaient en effet les fruits de leur saison de pêche.

La partie sera remportée par l’inscription conjointe de Quality Discus-Chen’s Discus distributeurs Anglo-belge de Vitor Hugo Quaresma.

Ce dernier aura même fait la surprise d’apparaître personnellement au concours ! Ce trophée est venu récompenser une campagne de pêche rondement menée par Francis Hu « himself » venu sélectionner en Amazonie ces propres discus.

Un investissement personnel qui sera fort récompensé puisque Francis Hu et son partenaire belge remporte le trophée du plus beau discus sauvage à Paris… Mais aussi en Pologne ; ou l’anglais remportera quelques mois plus tard le titre de Grand Champion sauvage…

La team Chen's Discus Francis Hu

Team Chen’s Discus

1er quality discus et francis hu

Poisson champion en sauvage (Quality Discus Belgique) – Francis Hu (Angleterre)

2eme sauvage Frederic GobertLa seconde place pour Frédéric Gobert KLDF

 

3eme sauvage sebastien Ancelin

Heckel troisième de Sébastien Ancelin (France)

Quelques beaux discus sauvages non primés pour le plaisir des yeux…

Discus sauvage brun

Discus sauvage brun F.Hu

Francis Hu (Angleterre) aura présenté quelques beaux discus bruns

 

Discus Heckel Clément GobertDiscus Heckel présenté par Clément Gobert

 

Discus brun Frédéric Gobert

 Sauvage brun présenté par Frédéric Gobert France

 

Franci Hu discus sauvage bleu

Discus bleu sauvage Francis Hu……. qui peut avoir quelques regrets…

Discus bleu sauvage Francis Hu

 

Les discus de lot d’élevage

Une catégorie « Lot d’élevage » a été proposée aux participants. Il fallait inscrire 5 jeunes discus identiques. La difficulté ici réside à proposer de jeunes et beaux poissons constituant un groupe d’une qualité la plus homogène possible. Un vrai challenge pour les participants !

Une inscription aura troublé le jury : La présentation d’un groupe de petits discus Heckel « Face bleue ».
S’agissait-il de poissons sauvages ? De F1 nés en aquarium ?

Le règlement stipulait il que les poissons devaient être nés en captivité ? Pas évident… Et surtout une première du genre !

Fred Gobert heckel tete bleu sauvage petite taille H.Crizanto

Fred Gobert heckel tete bleu sauvage petite taille H.Crizanto

Plutôt agréable à regarder, ce groupe de Heckels ne sera pas passé inaperçu mais ne sera pas récompensé.

 

1st francis Hu groupe élevage

Groupe de discus « pigeon blood » premier (Francis Hu Injazz Discus Qatar)

2nd Fred Gobert groupe élevage 3rd francis Hu groupe élevage

A gauche Clément Gobert (France) second. A droite Francis Hus Injaaz Discus troisième

 

Les turquoises

Mark Neil venu tout droit D’Écosse remportera 2 trophées (1ère et 3ème place) avec des poissons du même type. Christian Evin de Asia Discus remportera quand à lui la deuxième place avec un poisson d’un joli bleu électrique.

La première place se sera jouée à 1 point près.

1er Mark Neill Turquoise

Premier de sa catégorie Mark Neill Écosse

2eme turquoise Asia Discus Christian EvinDeuxième Christian Evin Asia Discus France

3ème turquoise Mark Neill3eme turquoise Mark Neill

 

Les turquoises unis

C’est avec un discus de cette catégorie que Francis Hu avait remporté le titre de Grand Champion lors de la précédente édition du Paris Grigny Discus Show. Avec un très joli « Bleu Diamant ».

Cette année, sera moins propice à l’anglais qui remportera ici une troisième place. J’attire votre attention sur la variété de ce discus dont le masque vermiculé fin sur sa tête traduit la présence de gènes « snakeskin ».
Ce sera d’ailleurs la petite originalité de la catégorie.

En seconde place, nous retrouvons un polonais ; Waldemar Bernecki. Son poisson sera très proche de la première place qui lui tendait les bras. Mais se sera sans compté sur la présence d’un discus « blue diamond » présenté par Christian Evin et issu de l’élevage amateur de Victor Lim Singapour.

Victor Lim, un éleveur de longue date aura récolté encore une fois un trophée avec l’aide de Christian Evin d’Asia Discus.

Un poisson homogène dans ses qualités avec une morphologie globalement supérieure à ses poursuivants.

1er solid turquoise victor lim-asia discus

Discus bleu uni premier Asia Discus – Victor Lim (Singapour)

2eme solid blue Waldemar Bernecki2eme Bleu uni Waldemar Bernecki (Pologne)

3eme solid blue francis Hu Injazz discus

3eme bleu uni francis Hu Injazz discus

 

Les discus de la catégorie Open

Frédéric Gobert et son partenaire Jackson Keong de Malaisie remporteront les deux premières places.
La troisième place du podium sera quant à elle attribuée à Francis Hu représentant le prince du Quatar Injazz Discus.

Le poisson élu champion de cette catégorie ne souffrira pas de la concurrence. Il remportera facilement ce premier trophée.

Très élégant, d’une taille respectable, ce poisson avait une vraie présence. Je pense toutefois que l’éleveur devra prendre des décisions importantes concernant l’évolution du patron de coloration.

En effet, en cas de concurrence un peu plus rude, il faudra une position plus claire concernant le patron de ce type de poisson. S’agit-il d’une phase intermédiaire de sélection?

Ceci afin que les juges adoptent la bonne méthode d’évaluation : Doit-on le considérer comme un poisson uni à 90% avec l’évaluation du masque facial (Qui est ici très réussi) ?

Les ponctuations légères de patron au centre du corps doivent elles être évaluées comme telles ? (C’est-à-dire avec la nécessité d’homogénéité de répartition).
Sans nul doute un type de discus qui ne laisse pas indifférent… et qui mérite d’être suivi.

Avec un degré moindre, le poisson en seconde place pourrait presque avoir les mêmes commentaires. Nous propose-t-on un patron à points ou un patron à lignes ? Moins à l’aise que le champion, ce poisson aura plutôt pêché sur les critères morphologiques.

Le discus « white butterfly » ratera la seconde place pour une poignée de points. Un poisson agréable à regarder, avec des yeux corrects qui pourrait être plus « white » (blanc) pour un « butterfly ».

La coloration au centre du corps devrait être plus homogène. C’est à la limite car l’on devine des stries-points. Mais suffisant pour surpasser la concurrence du jour.

1er Jackson Keong F.Gobert Open

Discus premier Open 1er Jackson Keong – F.Gobert

Face poisson premier Open Grigny 2017 1er Jackson Keong F.Gobert Open close up

Zoom sur la face et la partie centrale du corps

 

2eme Jackson Keong F.Gobert Open2ème Jackson Keong F.Gobert Open (Désolé pour la qualité photo)

3 eme Francis Hu Chens discus

3ème Francis Hu Chens discus

 

Discus à patron large de Paris Grigny 2017

Les poissons qui étaient accueilli ici étaient des discus de type « pigeon blood ».
Les trois discus gagnants se sont placés facilement au dessus de tous les autres. Le poisson désigné pour la première place aura un meilleur patron de coloration ; plus homogène que ses poursuivants.

Sur l’ensemble des autres critères d’évaluation, ces trois animaux furent très proches les uns des autres.

1st Fred Gobert élevage SG Discus

Premier Clément Gobert France

2nd large pattern francis hu élevage SG DiscusDeuxième Francis Hu

3rd francis Hu élevage SG Discus

3ème Francis Hu Injazz Discus

 

Les poissons à gros points

Nous avons pu observer ici de beaux spécimens de discus de type « leopard ». Dans cette catégorie aussi, les trois premiers se sont très facilement distingués.
Et le podium sera 100% « british » puisque ce seront Francis Hu et Clive Brampton qui monteront sur le podium…
Seule la deuxième place se sera jouée à peu de point. Et je crois que l’on peut féliciter nos amis anglais pour ces beaux spécimens.

1er Francis Hu Injazz Discus

Discus premier Francis Hu – Injazz discus

2eme clive Brampton2eme Clive Brampton (Angleterre)

3eme Francis Hu Injazz Discus

3eme Francis Hu Injazz Discus

 

Les discus à patron fins

C’est ici que se trouvera l’un de mes poissons favori… Sous la désignation « patron fin » il faut entendre tous les phénotypes exprimant la mutation « snakeskin ».

Soit, les snakeskins, mais aussi les « red spotted snakeskin ». Et ce fût principalement ces derniers qui furent présentés lors de cette édition.

Nous avons eu l’occasion d’observer 2 poissons de très haut niveau, une fois encore venus d’Angleterre. Le poisson de Clive Brampton était tout simplement impressionnant… Un géant ayant une très belle prestance dans son aquarium. Il finira à la seconde place.

Le poisson élu premier aura convaincu trois juges sur cinq (Avec un des trois juges le plaçant ex-æquo avec le second). Même si ma photo ne le met pas à la hauteur de sa qualité ; je peux vous affirmer que ce poisson fût d’une saisissante élégance. Il ne s’agissait pas d’un poisson démonstratif. Mais il avait un bel équilibre et une morphologie de très bonne facture. Le patron plutôt bien réussi avec toutefois un marquage des opercules moins bien réussi que le poisson second.

Un vrai plaisir de pouvoir évaluer de tels animaux…

1st Francis Hu élevage daniel indarta

Discus premier Francis Hu

clive brampton 2nd Spotted discusDiscus deuxième Clive Brampton

Clive Brampton 3rd Spotted UK

Poisson élu troisième de Clive Brampton

 

Les discus rouge

Chez les phénotypes rouges, la couleur n’est jamais vraiment totalement unie. Colorer la région de la tête reste toujours un défi pour les éleveurs.

A ce jeu de la sélection faciale, un sujet se fera remarquer. Nous avons pu apprécier dans cette catégorie plusieurs types de discus rouge. Et ces divers phénotypes restent toujours des oppositions de style.

Ce sera Clément Gobert œuvrant avec son père dans la société KLDF qui sera élu à la première place.

A la deuxième place on retrouvera un red melon de Francis Hu. Un poisson présentant une coloration faciale intéressante.

A la seconde un red rose typique avec sa barre noire traversant son œil. Un élément non pénalisant..

1er Clément Gobert KLDF

Discus premier catégorie rouge Clément Gobert

Discus second cat rouge Francis HuDeuxième Francis Hu – Injazz Discus UK

Close up face red melon

Troisième Clive Brampton3eme red Clive Brampton

 

Les discus albinos

Vous vous en douterez… C’est ici que se trouve le grand champion du Paris Grigny discus show édition 2017…
Les discus de phénotype albinos jaune unis étaient présentés en nombre. Les trois gagnants seront d’ailleurs de la même couleur.

2eme Francis Hu Injazz Discus 3eme albino Frédéric Gobert

Les poisson second (Francis Hu) et troisième (Frédéric Gobert – Jackson Keong)

Dans l’ensemble, nous avons pu observer du beau travail sur les yeux des poissons ; chose moins évidente à observer chez les albinos.

Le poisson qui remportera la première place de la catégorie mais aussi le titre de Grand Champion 2017 aura présenté de meilleure qualité morphologique. Un très bon comportement ; ce qui est toujours agréable pour les photographes !

Best in show Paris 2017

C’est Jeremy Dhieux participant en tant qu’amateur qui aura présenté ce poisson avec son fils Arthur. Pour la petite histoire, c’est d’ailleurs lui qui aura insisté auprès de son papa afin qu’il inscrive son poisson préféré !
Un premier prix mérité et un titre de Grand Champion lui permettant d’empocher les 1000€ promis au vainqueur !

Grand Champion Paris Grigny 2017

Jeremy et Arthur Dhieux Grand Champion 2017

 

Ce fût encore une fois un plaisir de pouvoir « épauler » l’ensemble du jury pour cette édition 2017. Je remercie encore une fois les membres d’EDA et tous leurs proches (Car les conjoints et conjointes sont sollicité(e)s !!!). Les progrès attendus étaient au rendez vous ! BRAVO !

Merci encore pour votre accueil chaleureux et merci à la famille Back toute entière pour ces moments inoubliables ! C’est aussi ce que j’apprécie dans nos rencontres autours du discus… Des moments de partage et de convivialité en toute simplicité ! MERCI !

Cüneyt Birol chez Henri Back

Échange culturel gastronomique Franco-turque chez Henri Back

Je vous donne à présent rendez vous en Avril 2018 pour le Nordic Discus Show qui se déroulera en Suède près de Göteborg. Mais aussi à Cognac pour le France Discus Show qui se déroulera du 11 au 13 mai 2018…

A très bientôt,

 

About Author

Éleveur et Chroniqueur Discussophile, Yann Hoiret partage sur le blog Fanatik-Discus son expérience et sa passion pour le roi des aquariums. A partir de 2014 il collabore en tant qu'auteur pour le magazine français "AquaMag", les magazines allemands "Discus Live" et "Discus yearbook". Il participa en tant que Juge international au France Discus show 2014 et 2016 d'Arvert, au Greek Discus Show 2014 d'Athènes, au Paris Grigny discus show 2015 et 2017, au FIDO concurso 2016, 2017 et 2018 Espagne, au Nordic Discus Show 2018 Suède, au France Discus Show 2018 de Cognac.

2 commentaires

Leave A Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.