Nourriture pour discus? l’interview d’un spécialiste vous donnera des idées

1

Interview Bernhard Ehmer

Il y a quelques mois, vous pouviez lire sur le blog quelques reportages dédiés aux nouveaux aliments proposés par la société Dennerle.

M.Ehmer, qui travaille pour la société Dennerle afin d’élaborer une alimentation de qualité m’a accordé une interview que je vous propose de découvrir ici.

Ce spécialiste de la nutrition évoque la gamme d’aliments proposés par la société allemande, et nul doute que vous trouverez ici des idées pour élaborer vos menus et proposer une nourriture pour discus de bonne qualité.

Une vision très pertinente de l’alimentation des poissons d’aquarium…

 

Yann Hoiret : Monsieur Ehmer, vous avez élaboré la nouvelle nourriture pour poissons de la société Dennerle, Pouvez vous vous présenter aux lecteurs de Fanatik-Discus?

B. Ehmer : Mon expérience avec les poissons d’ornement s’est enrichie depuis le début des années 90. Depuis 1991, j’ai maintenu pendant plusieurs années des discus et je me suis perfectionné en permanence à travers la lecture des contributions d’experts. Pour moi, les articles du site Fanatik-discus font partie des lectures incontournables.

Je connais déjà la société Dennerle et son équipe depuis de nombreuses années, et pas seulement en raison de la proximité du siège des experts aquariophiles (j’habite à proximité et Dennerle est très bien connu dans la région pour sa qualité d’employeur important).

En collaboration avec le biologiste Dr. Carsten Gretenkord, directeur de la recherche et développement chez Dennerle, j’ai finalement pu mettre au point au cours des dernières années la gamme d’aliments naturels jusqu’à ce qu’elle corresponde aux normes de haute qualité ainsi qu’à nos propres critères imposés en terme de durabilité.

 Yann Hoiret (Fanatik-Discus) Bernhard Ehmer et Sylviane Scheidler (Dennerle)

Notre rencontre en Allemagne (Nous posons avec des sucettes, friandises pour carpe koï)

Y.H : Pouvez vous nous présenter la philosophie de la nourriture pour poissons Dennerle?

B.E : L’objectif de notre développement était de reproduire au mieux l’alimentation naturelle des poissons d’aquariums.

Même les poissons sont un produit de l’évolution. Ils se sont adaptés au cours de millions d’années à certains spectres alimentaire. Ils ne peuvent qu’avoir une bonne santé, une envie de procréation ou une longue vie, si on leur propose cette nourriture ou une équivalence.

Une nutrition non appropriée à long terme conduit à des carences, des malformations squelettiques, une fréquence de maladies plus importante, une diminution de l’espérance de vie et un taux de reproduction plus bas.

La nourriture classique pour poissons d’ornement est principalement constituée de farine de poissons et de céréales. Cependant, très peu de poissons d’aquariums sont mangeurs de poissons et certainement pas des « mangeurs de céréales ». Ce qui signifie que cette nourriture n’est pas du tout adapté à ce genre d’espèce.

Dans la nouvelle gamme de nourriture Dennerle, nous utilisons uniquement des ingrédients nutritionnellement précieux et de haute qualité que les poissons d’aquariums mangent dans des conditions naturelles (ou sous forme similaire).

 

 Des recettes qui doivent être adaptées aux espèces

Y.H : Les ingrédients qui compose la nourriture Dennerle sont totalement nouveaux, pouvez vous nous expliquer comment vous avez imaginé les recettes.

B.E : Lorsque vous observez la nourriture industrialisée pour poissons d’ornement, vous vous rendez compte que les produits de remplissage font souvent partie de la nourriture, dont les recettes sont issues principalement de l’alimentation des piscicultures industrielles.

Dans ce cas, l’objectif est purement économique: une croissance rapide avec une faible utilisation des ingrédients par le poisson. Malheureusement, l’alimentation équilibrée joue ici un rôle plutôt mineur. L’exigence de Dennerle est exactement l’inverse : si vous regardez attentivement les habitudes alimentaires des poissons d’aquarium dans leurs habitats naturels, vous vous rendez rapidement compte qu’ils se nourrissent d’une gamme d’aliments très large. Par exemple, des crustacés, des larves d’insectes, des vers, des mollusques, du zooplancton, du phytoplancton, des algues, des fruits, des graines ou des détritus.

Ces ingrédients-là sont utilisés dans nos aliments. Nous faisons d’ailleurs très attention à la qualité des ingrédients et nous sommes très pointilleux quand il s’agit de la sélection de nos fournisseurs. En outre, le rapport protéine / matière grasse joue un rôle crucial car si l’alimentation des poissons contient trop de protéines et pas assez de matière grasse, le poisson puise son énergie dans les protéines plutôt que dans la graisse.

Cela produit de l’ammonium / ammoniac, qui va fortement détériorer les branchies et la qualité de l’eau. Nous utilisons un rapport protéines / matières grasses optimal d’environ 5 pour 1 pour une utilisation favorable de l’alimentation et une faible contamination de l’eau.

Pour un approvisionnement ciblé en acides gras essentiels, nous avons opté pour une huile de saumon riche en omega-3 de très haute qualité, avec un rapport optimal d’acides gras oméga-3 et oméga-6 de 3 pour 1.

 Elaboration d'une nourriture pour Discus

Élaboration des recettes

Y.H  : Dennerle annonce que cette nourriture fabriquée de façon artisanale. Pouvez vous nous en dire plus à ce sujet?

B.E : Oui, c’est vrai. Nous avons délibérément décidé de ne pas faire de production de masse. Ce n’est pas uniquement pour des raisons psychologiques mais aussi parce que notre gamme de nourriture est produite à la main.

Nous avons aussi mis beaucoup de passion et d’engagement dans ce travail, c’est pourquoi cela nous rend d’autant plus fier lorsque l’on voit les paquets de nourriture dans les rayons des magasins et surtout lorsque que l’on obtient des retours très positifs des éleveurs de poissons d’ornements.

 

Y.H : Les granulés Dennerle comprennent des probiotiques et des prébiotiques, Pouvez vous nous expliquer les bénéfices que l’on pourrait espérer pour les discus?

B.E : La combinaison de prébiotiques et probiotiques avec des bêta-glucanes sert à la régulation de la digestion et de l’activation du système immunitaire*.

Dennerle en est le pionnier car jusqu’ici il n’y a eu aucune culture d’acide lactique probiotique (Pediococcus acidilactici) destiné à l’alimentation de poissons d’aquariums.

L’effet favorable de la nouvelle bactérie d’acide lactique est scientifiquement prouvé. Cela améliore la flore intestinale, évince les germes indésirables et règle la digestion afin d’avoir une faible pollution de l’eau. Les substances prébiotiques sélectionnées servent de « nourriture » pour ces bactéries probiotiques et favorisent ainsi leur prolifération.

(*A ce sujet retrouvez plus d’informations l’article dédié à la nourriture Dennerle)

Une partie de la fabrication de granulés

 

Y.H : Quels sont les tests effectués avec les nourriture pour poisson Dennerle?

B.E : Toutes les nouvelles variétés de nourriture ont été distribuées à diverses espèces de poissons sur une longue période d’au moins 6 mois. De nombreux paramètres ont été évalués, en particulier l’acceptation, la digestibilité, la croissance et le développement de la couleur. Nos tests alimentaires parlent d’eux-mêmes.

Les principaux facteurs que nous avons observés, sont une croissance équilibrée, une vitalité accrue, une amélioration de la fertilité, un taux de mortalité plus faible, une excellente formation de couleur vives et intenses, un très bon quotient alimentaire * et moins de pollution de l’eau.

[*Remarque : le quotient alimentaire est une mesure de l’efficacité de la conversion de masse d’alimentation en masse corporelle. Quotient alimentaire X = nourriture ingérée [kg]/ croissance [kg]]

 

Nourriture en granulés

 

 Variez votre nourriture pour discus…

Y.H : Monsieur Ehmer, avez vous des conseils spécifiques en matière de nutrition et comment utiliser la nourriture Dennerle?

B.E : Fondamentalement, il faudrait toujours utiliser une alimentation adaptée à l’espèce en question. Cela concerne dans un premier temps, la composition alimentaire appropriée à chaque espèce: le poisson mange-t-il principalement de la nourriture végétale (herbivore) ou plutôt de la nourriture animale (carnivore), ou est-il omnivore?

La composition des différentes nourritures, c’est-à-dire les composants et les valeurs de l’analyse donnent des informations très précieuses. La nouvelle nourriture Dennerle mentionne explicitement tous les composants uniques contenus dans la nourriture et pas seulement les groupes de produits comme cela se fait habituellement.

Le deuxième point est le type de fabrication. Nous avons opté pour des granulés car les composants importants y sont mieux protégés de l’oxydation que par exemple dans des flocons. La taille des granulés doit correspondre à la taille de la bouche des poissons ou être plus petits. Les grands poissons mangent aussi de petits granulés, par contre les petits poissons rencontrent des difficultés avec de gros granulés.

Pour les poissons qui préfèrent chercher la nourriture à la surface de l’eau, il existe des types de nourritures flottantes, pour les poissons situés au milieu de l’aquarium, de la nourriture stagnante et pour les poissons de fond de la nourriture qui coule.

L’important c’est la diversification. Bien que la plupart des nourritures pour poissons est conçue et promue comme étant un aliment complet, il est important de diversifier les types de nourriture ainsi que d’apporter de temps en temps de la nourriture congelée comme par exemple des Calanus ou de la nourriture vivante. Cela garantit une alimentation équilibrée.

En ce qui nous concerne, nous ne souhaitons pas manger tous les jours la même chose.
La plus grande erreur qui est faite lors de l’alimentation est toujours la suralimentation avec tous les problèmes en avals tels que l’engraissement du foie. Les poissons se déplacent beaucoup moins dans l’aquarium que dans la nature et ont besoin de moins d’énergie.

Il est également plus naturel de nourrir plusieurs fois par jour de petites portions plutôt qu’une grande quantité en une seule fois. Dans ce contexte, il convient de noter que beaucoup de variétés de nourriture gonflent par la suite dans l’estomac des poissons.

Conseil final : ne pas nourrir dans un anneau de nourriture. Il est préférable que la nourriture se disperse dans l’aquarium. Le poisson doit donc chercher comme dans la nature et ainsi « mériter » son repas.

 

Ainsi se termine cette petite interview. Je voudrais remercier encore une fois Bernhard et la société Dennerle pour leur temps. Merci pour votre disponibilité! 😉

Vous êtes la bienvenue sur le blog Fanatik-Discus!

En espérant que cette interview vous aidera à mieux comprendre comment reconnaître un bon aliment pour vos discus; mais aussi que les informations données ici par M.Ehmer vous aideront à élaborer une nourriture pour discus 4 étoiles!

Yann Hoiret

Fanatik-Discus.com

About Author

Éleveur et Chroniqueur Discussophile, Yann Hoiret partage sur le blog Fanatik-Discus son expérience et sa passion pour le roi des aquariums.

A partir de 2014 il collabore en tant qu’auteur pour le magazine français « AquaMag », les magazines allemands « Discus Live » et « Discus yearbook ».

Il participa en tant que Juge lors du France Discus show 2014 d’Arvert, du Greek Discus Show 2014 d’Athènes, du Paris Grigny discus show 2015, du France Discus Show 2016 et du FIDO concurso 2016 et 2017 Espagne.

Un commentaire

  1. A good interview Yann!
    It’s well worth mentioning that the food should be adapted for each species and the protein and fat ratio. A lot of people consider the fat as « bad ».
    This perception must come from the human « nutrion » mainstream. 🙂

Leave A Reply