La reproduction du discus: Mon élevage amateur de discus

14

La reproduction du discus fût très vite un challenge pour moi. Aquariophile depuis mon jeune âge (Le temps passe si vite !!!) le discus m’a très vite attiré.

Les photos de mes premiers livres dédiés aux élevages de Jack Wattley, de Bernd Degen, d’Edouard Schmidt Focke et plus tard de Wayne Ng m’ont toujours motivé.

Je voulais moi aussi pouvoir observer de mes propres yeux la reproduction du discus.

Ceux qui me connaissent de longue date se rappelleront d’ailleurs de ma « fishroom » avec au milieu de celle-ci, mon lit…

J’ai eu la chance d’avoir des parents plutôt compréhensifs qui m’ont toujours soutenu et aidé à élever mes discus. Il leur arrive encore de le faire !

 

Les aquariums d’un élevage amateur

Passionné de photos et vidéos mon cher papa avait décidé de réaliser un reportage vidéo sur ma passion pour les discus…

Membre d’un club vidéo, il aura passé des heures de travail afin de réaliser ce reportage vidéo sur ma passion.

L’objectif était de présenter mon petit élevage amateur de discus et de partager des images de la reproduction atypique du roi des aquariums.

La diffusion de ce reportage au sein de son association aura soulevé un bon nombre de questions. Aurait-il créé des envies d’aquarium chez les « spectateurs » ?

Resté plusieurs mois dans les cartons, mes amis québécois réunis sur le groupe Facebook des « Eleveurs de discus du Québec » m’ont convaincu de la publier ici.

J’espère que cette vidéo plaira à nos cousins!

 

La reproduction du discus en vidéo

Outre une petite interview, le reportage vidéo présente la reproduction du discus au sein de mon petit élevage.

J’avoue ne pas être très à l’aise au début de la vidéo… mais l’essentiel reste les images de discus ! 😉

De l’œuf à l’alevin, vous pourrez découvrir l’évolution d’une portée de discus.

Je n’en dis pas plus et vous laisse découvrir cette vidéo… avec un petit « making of » à la fin….

 

 

A mon père et ma mère que j’aime.

Merci à la famille irlandaise Sinnott pour la traduction! 😉

Yann Hoiret
Fanatik-discus.com

About Author

Éleveur et Chroniqueur Discussophile, Yann Hoiret partage sur le blog Fanatik-Discus son expérience et sa passion pour le roi des aquariums.

A partir de 2014 il collabore en tant qu’auteur pour le magazine français « AquaMag », les magazines allemands « Discus Live » et « Discus yearbook ».

Il participa en tant que Juge lors du France Discus show 2014 d’Arvert, du Greek Discus Show 2014 d’Athènes, du Paris Grigny discus show 2015, du France Discus Show 2016 et du FIDO concurso 2016 et 2017 Espagne.

14 commentaires

  1. Sympa,
    on sent le papa fier de son rejeton
    joli travail de la famille Hoiret

  2. Bonjour Yann,

    je vous félicite pour votre vidéo, elle est de très bonne facture et très intéressante. Je suis un débutant en terme d’élevage de discus. Je serai à Arvert en avril, peut être se rencontrera-t’on? Serez vous présent?
    Je vous remercie pour votre site et votre implication autours du discus.
    Aquariophilement votre.

    Eric

  3. Yann Hoiret on

    Bonsoir David!

    Oui tu as raison… ce reportage est en quelque sorte un travail familial! ahahahah 🙂
    A très bientôt mon ami!

    Yann

  4. Yann Hoiret on

    Bonsoir Eric,

    Merci pour vos compliments! 🙂
    Oui je serais présent à Arvert, j’ai eu le plaisir d’être invité pour juger (Avec 6 autres juges français) les discus de la compétition.
    Le samedi matin je ferais une intervention avec pour thème les « concours de discus et leur déroulement ».
    D’ailleurs il y aura deux autres conférences vidéo le samedi qui seront très intéressantes.
    Vous trouverez ici le programme: http://www.fanatik-discus.com/2015/12/reportage-france-discus-show-2016-arvert/

    Au plaisir,

    Yann

  5. bonjour Yann,
    Je voudrez savoir si il est possible de récupérer de l’eau de pluie pour la reproduction des discus.
    Si oui comment filtre t’on l’eau de pluie?

  6. Yann Hoiret on

    Bonsoir Romain,

    Je vais faire une réponse de normand… oui et non…

    Certains aquariophiles utilisent de l’eau de pluie pour leurs poissons. J’ai par contre peu rencontré d’amateurs de discus l’utilisant. (Mais il y en a!)

    Celle ci est généralement utilisée par des amateurs d’apistogramma ou de killi.
    De nos jours et face à la pollution de l’environnement, il faut être conscient que l’utilisation d’eau de pluie peut être une prise de risque.

    Malgré tout, si vous vous orientez vers son utilisation, il faut bien faire attention au mode de récolte. Eviter que l’eau ne ruisselle sur les objets métalliques (gouttières par exemple), attention aux toitures traitées contre les mousses, maintenir le système de récolte propre.
    De même, cette pratique est a éviter proche des zones urbaines.

    Je pense qu’ici nous sommes face à ceci:
    Du cas par cas selon la région ou vous habitez…
    Une réflexion qu’il faudra avoir en fonction du rapport gain/risque de son utilisation.

    Essayez de vous rapprocher d’autres aquariophiles de votre région afin d’avoir une idée plus claire.
    Ce qui me parait être un minimum: Filtrer sur perlon pour retirer d’éventuelles particules grossières + filtration sous charbon.

    Yann 🙂

  7. Bonjour ,
    Ayant découvert depuis peu votre site , je voudrais me lancer dans un aquarium de discus, le volume étant de 700 litres. Combien pourrais-je en mettre? En ajoutant un banc de petits ( Nez rouge , Néons ou cardinalis , Danio rerio ) et quelques corydoras et ancistrus ? Il y a t`il des variétés de discus plus facile à élever ?
    A bientôt.

  8. Yann Hoiret on

    Bonjour Loic,

    Je vous ai répondu directement par mail.
    Par contre évitez les néons, Danios qui n’aimeront guère la température élevée que demande le discus.

    Yann

  9. Bonjour je suis vraiment touché d’avoir vu tes superbes discus.
    Je suis un homme francais et je vi en Colombie. Moi aussi je suis passionné par ce superbe poisson.
    J’aimerai te demander si tu peux m’envoyer des discus en Colombie?
    J’en voudrais 6 ou 8. Si cela est possible, peux tu me dire les variétes et taille ainsi que leurs prix?
    Merci beaucoup et bravo pour la qualite de tes discus.
    Joel

  10. Yann Hoiret on

    Bonjour Joel,
    Merci pour ces compliments! Cela ma touche de savoir que mes poissons plaisent jusqu’en Colombie!
    Malheureusement, je ne pourrais pas vous envoyer de discus… Je suis un éleveur amateur et je n’ai pas les moyens de faire cela.
    Au plaisir de vous relire sur Fanatik-discus! Et j’espère que vous trouverez votre bonheur en Colombie!
    Yann 🙂

  11. Bonjour Yann,

    je voudrais créer un élevage de discus, je n’ai pas beaucoup de place. Je disposerais d’un emplacement de L 2 m x l 0,60 X H 2,50 avec deux ou trois bacs. Pouvez vous me conseiller pour ce projet?

    Après avoir vu votre vidéo, est ce que vous faites visiter votre élevage?

    Eric

  12. Yann Hoiret on

    Bonsoir Eric,

    Pour mener à bien une reproduction il vous faudra plusieurs aquariums. Donnez vous comme objectif d’élever une petite quantité de poisson en ayant le souci de la qualité.
    Élaborez vos quelques aquariums afin d’optimiser les taches fastidieuses tels que les changements d’eau. (Évacuations, trop plein d’eau etc…)

    N’oubliez pas que les discus requièrent de la place en grandissant est qu’il faudra les séparer au fur et à mesure de leur croissance.

    Il me semble que Guillaume Laué avait d’ailleurs écrit un article sur le sujet dans un numéro d’Aqua Mag (http://www.animalia-editions.com/24-aquamag) Il faudrait relire les sommaires des anciens articles.

    Je n’ai pas toujours le temps malheureusement de recevoir, c’est pour cela que cette petite vidéo présente mon modeste petit élevage. 🙂

    Finalement, nous sommes nous vu à Arvert?

    Yann

  13. Christophe on

    Bonjour Yann

    Pour une reproduction de discus quels sont les paramètres de l’eau ?
    Combien de fois doit on changer l’eau?
    Il m’est arrivé d’avoir une fois de la reproduction mais depuis plus rien.
    Pourriez vous m’aider à ce sujet?
    Merci

  14. Yann Hoiret on

    Bonsoir Christophe,

    Comme je l’indique dans la vidéo, pour la reproduction je vérifie principalement 3 paramètres: conductivité, pH et nitrates.

    Il faudra vous équiper d’un conductivimètre. Un pH légèrement acide convient. Le bon développement des œufs varie d’une variété à l’autre. Disons que ce qui est indiqué dans la vidéo permet le bon développement embryonnaire des variétés que j’élève avec un bon taux de réussite.

    Il est vrai que certaines variétés sont plus ou moins rustiques quant à la qualité de l’eau pour la reproduction. Aussi, vous pouvez avoir des éclosions dans des types d’eau bien différents…. Mais peut être pas avec un bon taux de réussite au divers stades. (Fécondation, éclosion, nage libre des alevins etc…)

    Pour provoquer la ponte en aquarium (spécifiquement prévu pour la reproduction), l’on peut faire de larges changements d’eau (jusque 50%) avec de l’eau bien préparée à l’avance. (Température, paramètres…)
    Vous pouvez faire légèrement varier la température lors de ceux ci.

    Assurez vous de bien avoir un couple car deux femelles peuvent déposer ensemble leurs ovules…

    Je place des feuilles de catappa Dennerle dans l’aquarium afin de réduire l’apparition de mycoses sur les œufs. Leurs feuilles sont bien préparée et bien sèches, je n’ai jamais eu de surprises avec celles ci.

    Parfois il faut s’armer de patience car les discus ne veulent pas toujours se reproduire comme on le voudrait…

    Bon courage!

Leave A Reply